Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

J’ai le réflexe clignotant ! Et vous ?

Cyclo
Moto
Voiture
Ado / jeune
Adulte / Parent
Sénior
Clignotant
Clignotant avant voiture

On a souvent l’impression qu’il est insuffisamment utilisé, même si ce comportement est difficilement mesurable. Ce qui est sûr, c’est que l’usage du clignotant n’est pas systématique. Au détriment de la communication entre usagers et de la sécurité de tous.

  1. Se faire comprendre des autres
  2. L’usage du clignotant, insuffisant
  3. Ce que dit le Code de la route

Quand il fonctionne, c’est par intermittence. Sa couleur, d’un bel orangé, le distingue des autres feux du véhicule, blancs ou jaunes à l’avant, rouges à l’arrière. Et l’oublier peut être dangereux…

Se faire comprendre des autres

Au volant, le clignotant, c’est le principal moyen de communiquer et de se faire comprendre des autres usagers.

Vous savez comment l’utiliser : rien de plus simple !

Dès que vous envisagez de changer de direction, il faut actionner le clignotant. Les autres usagers, y compris les deux-roues, les piétons… sont ainsi alertés. Puis, avant même de commencer votre manœuvre, il est capital de jeter un coup d’œil dans les rétroviseurs et de s’assurer qu’il n’y a pas de danger.

Le chiffre
6%
En 2016, 6 % des accidents impliquaient au moins un véhicule effectuant une manœuvre de dépassement. Ces accidents ont occasionné 6 % des personnes tuées (207).

 

Utilisez votre clignotant quand…

  • vous vous apprêtez à dépasser puis avant de vous rabattre,
  • vous changez de direction (vers la droite ou la gauche),
  • vous changez de file de circulation,
  • vous abordez une bretelle d’accès à l’autoroute ou vous en sortez,
  • vous quittez un giratoire, un stationnement…

N’oubliez pas l’angle mort : un deux-roues peut s’être approché de votre véhicule sans que vous ne le voyiez.

 

Attention !

En utilisant votre clignotant, vous avertissez les autres usagers de votre intention de changer de direction. Rien d’autre ! En particulier, actionner le clignotant ne donne aucune priorité

Et parfois même, les circonstances  – un véhicule qui arrive très vite, par exemple, ou un deux-roues perçu au dernier moment – imposent de renoncer à la manœuvre et donc, d’arrêter le clignotant.

A savoir
Restez vigilant quand vous voyez un véhicule dont le clignotant fonctionne. Car le conducteur peut vouloir tourner, dépasser… ou avoir oublié de le désactiver.
Avez-vous une parfaite maîtrise de l’usage des clignotants dans les carrefours giratoires ? Révisez vos connaissances.
En savoir plus…
Voir aussi

L’usage du clignotant, insuffisant

En France

  • Plus d’un quart des conducteurs (26%) n’actionnait pas toujours son clignotant pour annoncer son intention de dépasser
  • Plus de la moitié (51%) ne l’utilisait pas en se rabattant.

C’est ce que précisent les résultats de l’Observatoire Sanef (*) des comportements sur autoroutes en 2017..

Les comportements varient d’une année à l’autre. Mais en 2017, le clignotant reste encore trop souvent négligé. Son utilisation pour dépasser s’est amélioré (ils étaient 37% à “l’oublier” en 2016) mais l’usage pour signaler l’intention de se rabattre après dépassement, lui, s’amenuise (en 2016, ils étaient 45% à clignoter en se rabattant).

(*) Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France

 

En Europe

  • Plus de la moitié (55 %) des conducteurs européens oublient de faire fonctionner leur clignotant en dépassant ou en changeant de direction. Et cette “négligence” concerne tout particulièrement (60%) la France et l’Italie.

C’est ce que montre l’édition 2017 du Baromètre européen de la conduite responsable, réalisé par la fondation VINCI Autoroutes.

Ce que dit le Code de la route

Ne pas utiliser son clignotant vous expose à une amende forfaitaire de 35€ et un retrait de 3 points au permis de conduire.

En 2016, 3 300 infractions pour « dépassement de véhicule sans avertissement préalable nécessaire du conducteur dépassé » ont été établies.

Article publié le 17 mai 2018