Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Numéro d'adhérent
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Jeunee femme installant un bébé dans son siège auto

Un siège-auto adapté à la morphologie de l’enfant, à sa taille et son âge, c’est capital pour sa sécurité ! A chaque âge correspond un dispositif, de nombreux modèles étant évolutifs. Voici nos conseils pour faire le bon choix.

 

Un siège auto homologué

L’homologation du dispositif de retenue garantit sa conformité aux exigences des normes européennes en vigueur.  Il existe deux normes :

  • la norme européenne ECE R129 (i-Size) s’applique depuis juillet 2013. Elle renforce les exigences de sécurité des dispositifs de retenue des enfants en voiture. Elle propose un classement des dispositifs selon la taille de l’enfant (et non plus le poids).
  • la norme européenne ECE R44/04. Elle concerne les sièges auto homologués avant l’année 2021. Tous les sièges portant cette homologation « ancienne » peuvent continuer à être vendus et utilisés.

Le  marquage d’homologation, obligatoire, figure sur une étiquette placée sur le dispositif de retenue.

Quel dispositif pour quelle morphologie ?

Jusqu’à l’âge de 10 ans, l’enfant connaît une croissance qui nécessite d’adapter le dispositif de retenue à sa morphologie. La plupart des dispositifs sont évolutifs.

S’il est installé dans un dispositif de retenue qui n’est pas adapté à sa morphologie ou s’il est mal attaché, l’enfant n’est pas suffisamment protégé, en cas de collision ou de freinage brutal.

  • Dès la naissance – Dispositifs pour les tout petits, non évolutifs

-Lit-auto ou nacelle – jusqu’à 10 kg ou 70 cm
-Siège coque, dos à la route, à placer à l’arrière ou à l’avant – jusqu’à 13 kg ou 85 cm, certains pouvant aller jusqu’à 4 ans

Les sièges coque homologués selon la norme R129 transportent les enfants en position dos à la route jusqu’à 15 mois.

  • A partir de 9/10 mois

Siège auto à harnais – jusqu’à 18 kg ou 1 m

Des questions ?
N’hésitez pas à lire nos réponses !

Certains sièges peuvent être pivotants. Certains modèles sont évolutifs : il suivent la croissance de l’enfant sur une longue période.

  • A partir de 3/4 ans

Réhausseur – Jusqu’à 11-12 ans

 

bébé en voiture

Pour tout siège auto, le système Isofix : plus sûr, plus simple

Faciliter la fixation du siège-auto, limiter les erreurs d’installation : le système d’attache Isofix comporte de nombreux avantages. À condition que le véhicule, lui aussi, soit équipé d’ancrages Isofix, disponibles sur tous les véhicules neufs depuis début 2011.

Le principe ?

Deux pinces rigides

Côté voiture, deux solides anneaux métalliques sont dissimulés dans la banquette arrière, entre l’assise et le dossier… sans gêner le passager qui s’installe en l’absence de siège auto ! Le siège « enfant », lui, est doté de deux pinces métalliques rigides qui se clipsent, par simple poussée, dans les deux anneaux du véhicule.

isofix
Visuel extrait de la brochure  » Mon enfant est-il bien protégé ? » – Associations Prévention Routière et Assurance Prévention – Réalisation L’Agence verte.

Un troisième point d’attache

L’Isofix comporte un 3e point de stabilité, un dispositif anti-rotation permettant d’empêcher le siège auto de basculer vers l’avant.

  • Soit une « Top Tether » ou sangle de retenue, qui fixe le dossier du siège auto au véhicule. Cette solution dite « universelle » est compatible avec tous les véhicules équipés Isofix.
  • Soit une « jambe de force », réglable en hauteur, qui s’appuie sur le plancher de la voiture et stabilise le siège. Cette solution, dite « semi-universelle », nécessite de vérifier la compatibilité de ce système avec votre véhicule.

Les améliorations I-Size pour siège auto

a savoir
Rien ne vous oblige à remplacer le siège auto dont vous vous servez actuellement, qui ne serait pas I-size ! Et les fabricants de sièges ne sont pas tenus de retirer de la vente les sièges ne répondant pas à la norme I-size.

I-Size est une nouvelle règlementation européenne des sièges auto, effective depuis 2013. Elle a pour but d’améliorer la sécurité des enfants en voiture.

  • Les sièges sont conçus selon la taille de l’enfant, non pas selon son poids
  • Ils offrent une meilleure protection en cas de collision latérale et frontale
  • Ils disposent du système de fixation Isofix, ce qui limite les risques d’erreurs d’installation.
  • Les enfants sont transportés dos à la route, dans la position la plus sûre, jusqu’à 15 mois, voire 4 ans pour certains modèles de nouvelle génération.

Siège auto Isofix

Conseils d’achat : la sécurité avant tout

  • Le siège auto doit être homologué (la lettre E suivie d’un code « pays » dans un cercle).
  • Soyez vigilant avec les sièges d’occasion. Évitez ceux dont vous ne connaissez ni la provenance ni l’utilisation passée.
  • Si votre voiture le permet, adoptez sans hésiter un siège Isofix.
  • Essayez-le avant d’acheter. N’hésitez pas à demander au vendeur de faire une démonstration d’installation dans votre véhicule.
crashSoyez vigilant après un accident. Car le siège auto peut avoir été endommagé, y compris de manière non apparente. Au besoin, il peut être expertisé en même temps que le véhicule accidenté.
Pensez-y !
Article publié le 5 avril 2016