Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Vous avez décidé de vous marier, de vous pacser ou de célébrer un événement important. Vous pensez déjà à votre tenue, au choix de la salle et du menu …  Mais avez-vous pensé au retour de vos invités ? Pour qu’une fête ne soit pas gâchée, il va falloir faire rimer le mot « ambiancer » avec « sécurité ». Un mot d’ordre : « anticipez » les éventuels déplacements routiers en fin de soirée.

  1. Avant le Jour-J
  2. Le Jour-J
Alcool, risque et facteur d’accident

Avant le Jour-J

Parce que l’alcool est en cause dans un accident mortel sur trois, et plus d’un sur deux les nuits de week-end, vous trouverez dans ce dossier plein d’idées pour que le jour J ne tourne pas au drame : hébergement, transport, faire-part, conseils et astuces durant le cocktail ou la soirée et même une check list à télécharger pour ne rien oublier (à télécharger en bas de cette page).

 

Il vous suffit d’anticiper et de vous organiser, mais finalement, question préparatifs, vous n’êtes plus à cela près, non ? La question du retour doit se poser dès le début des préparatifs et si possible avant l’envoi du faire-part. Prenez toutes vos précautions, d’autant plus si le vin d’honneur et la soirée n’ont pas lieu au même endroit.

 

Sachez que si un de vos invités provoque un accident alors que son taux d’alcool est supérieur à 0,5 g/l dans le sang, votre responsabilité peut être recherchée

 

Logo_conduite_accompagnéeL’accompagnateur d’un jeune suivant la conduite accompagnée qui a prévu de se faire conduire par son fils / sa fille doit aussi être sobre. En cas de contrôle, il s’expose aux mêmes sanctions que s’il conduisait.
À savoir

Hébergement

  • Faites la liste des hébergements aux alentours (sur place, hôtels, maisons d’hôtes, auberges de jeunesse, camping, chez des voisins, etc.) et dans l’idéal, réservez déjà des chambres, afin de vous assurer que vos invités auront de la place.
  • Prévoyez des matelas gonflables, sacs de couchage, une chambre ou la possibilité de camper dans le jardin si cela est possible. Cela dépannera les petits budgets ou les personnes n’étant plus en état de conduire.

 

Transports

Prévention :

  • Achetez des éthylotests (disponibles en pharmacie ou grande surface). Et vérifiez que vous maîtriser leur utilisation, en regardant notre vidéo.
  • Préparez une liste de numéros de téléphone de services de taxis. Certains de vos invités pourront en avoir besoin en fin de soirée. Vous pouvez l’afficher à la sortie ou encore la mettre à disposition sur les tables.
  • Si vous avez prévu d’imprimer vos menus de table, pourquoi ne pas ajouter une petite phrase incitant vos convives conducteurs à la prudence ?
  • Désignez une personne en charge le jour même de cette question des retours (vous serez trop affairé pour vous en occuper). Cela implique qu’elle ait les idées claires sur le risque « alcool au volant », et qu’elle soit assez persuasive pour convaincre un conducteur de ne pas conduire.

 

Stationnement :

Demandez au responsable de la salle de réception s’il est possible de laisser des voitures sur le parking jusqu’au lendemain pour ceux qui auraient trop bu.

 

Raccompagnements en fin de soirée :

  • Louez un car pour l’aller et/ou le retour et négociez plusieurs dessertes afin que personne n’ait à prendre le volant une fois déposé. Pour cela, contactez les autocaristes locaux ou renseignez-vous auprès des agences de voyage locales. N’oubliez pas d’informer vos invités de ce service.
  • Louez une voiture et payez un chauffeur ou faites payer la course aux personnes utilisant ce service.
  • Certaines structures locales (associatives ou non) offrent des solutions alternatives de raccompagnement. Renseignez-vous auprès de votre préfecture.
  • Et ne vous oubliez pas dans l’affaire : éviter de conduire ce soir-là, la journée aura été éprouvante et vous aurez probablement trop bu.
cortègeLe traditionnel défilé de voitures ne permet pas de faire n’importe quoi sur les routes. Veillez à respecter le Code de la route (vitesse, ceinture, etc.) Le klaxon est toléré lors d’un mariage mais il ne s’agit pas d’en abuser ni de gêner le voisinage.
Il est en revanche interdit et dangereux de se tenir debout dans une voiture ou de s’asseoir sur les bords de fenêtres.
Focus sur les cortèges

Faire-part et sites de mariage

  • Joindre à votre faire-part un plan pour se rendre aux festivités et préciser l’adresse pour ceux qui utiliseront un GPS.
  • Vous avez fait un site internet, un blog ? Pourquoi ne pas y proposer un module de covoiturage entre invités ?

 

Vin d’honneur et soirée

Prévoir de bons jus de fruits frais et autres boissons non alcoolisées pour les enfants, les femmes enceintes, les conducteurs, les personnes ne consommant pas d’alcool. Il faut que vos invités aient une alternative « festive » au vin ou au champagne.

Souvent, c’est parce que le choix se limite à la seule alternative alcool ou eau plate, que les convives consomment de l’alcool.

Le Jour-J

Pendant la soirée

  • Vous avez prévu un discours ? Profitez-en pour rappeler les services proposés (raccompagnement, taxis, éthylotest, etc.).
  • Demandez aux serveurs de ne pas pousser à la consommation d’alcool, encore moins les conducteurs, et de veiller à ce qu’il y ait toujours de l’eau plate et gazeuse sur les tables.
  • Ne pas trop faire durer le cocktail. Cela permettra aussi à vos invités d’avoir encore faim au moment de passer à table pour profiter du bon repas que vous avez choisi pour eux !
  • Ne mettez pas toutes les bouteilles de vin sur les tables dès le début, cela incite à consommer plus vite.
  • Proposer un café en fin de repas plutôt qu’un digestif, ça ne fait pas baisser l’alcoolémie, mais ça réveillera un peu vos convives.

 

Au moment des départs

Si un invité a trop bu et veut repartir, la personne en charge de la question des retours doit lui proposer :

  • d’appeler un taxi ou de le (la) faire raccompagner par un autre ;
  • de le faire souffler dans un éthylotest. Convenir avec lui que s’il se révèle positif, il s’engage à ne pas conduire ;
  • de l’héberger quand cela est possible.

 

Ne pas hésiter à jouer sur la corde sensible  « cela va gâcher la fin de soirée des mariés », «  je ne vais pas pouvoir dormir tranquille »… Si en plus il (elle) transporte des passagers, lui expliquer qu’il (elle) fait courir un risque aux autres.

Si cela ne marche pas, recourez à la peur du gendarme « en cette période ils sont partout sur les routes » et rappelez les sanctions encourues (rappel : à partir de 0,2 g/l, c’est la perte du permis probatoire !).

En dernier recours : la confiscation des clés de voiture.

Check-list Mariages et fêtes
La check-list des bons réflexes
Article publié le 6 avril 2016